Korat Céleste

Elevage de chats de race Korat et de Thaï Burmese Bleu.

"La curiosité est la base essentielle de l’éducation, et si vous me dites que la curiosité a tué le chat, je vous répondrai simplement que le chat est mort avec noblesse. "
Arnold Edinborough

 

NON, non et non, vous n'habitez pas chez votre Chat !

J'entends et je lis souvent cela et c'est une bêtise de penser cela. C'est vous qui partagez VOTRE territoire avec votre chat et pas l'inverse ! C'est donc vous qui décrétez la Loi qui s'applique dans VOTRE territoire. Et là se pose un problème, il faut que vos lois soient compréhensible pour le chat. C'est le plus grand challenge, car c'est vous qui êtes l'Alpha dans le territoire, il faut donc, indépendamment du tempérament du chaton, que celui-ci vous comprenne. Il ne faut pas que ces lois soient compliquées et ils faudra jamais transiger. Et bien évidemment, c'est à vous de faire respecter les lois qui s'appliquent dans le territoire.

Le rapport de force, une histoire qui commence à la naissance.

La maman des chatons, jusqu'à la période de sevrage, entretien un rapport de force, ferme mais toujours bienveillant. Mais la bienveillance ne l'empêche pas de faire acte d'autorité. Dans votre rapport d'autorité avec votre chat il en va de même. Chez les mamans, on observe aussi une gradation dans les réponses quand le chaton commet un acte que la maman désapprouve. A l'arrivé du chaton chez vous, c'est vous qui prenez le relais. Il est donc important que vous puissiez très rapidement reprendre le flambeaux en ayant une position claire et en connaissant un minimum les réponses à apporter pour maintenir ce rapport de force.

Bad cop / good cop, un anthropomorphisme qui n'a pas lieu d'être.

Si vous avez l'impression que votre loi vous provoque du remord, c'est qu'elle n'est pas adaptée. Pensez que vous êtes l'Alpha de la tribu dont le chat est un membre. Il ne s'agit pas d'accabler votre chat car il challenge votre autorité, de toute façon il le fera. Il faut, et cela prend du temps, que votre autorité ne soit plus contestée. Autan je vous encourage à parler avec votre chat et à constituer un langage avec lui, autant l'application des lois ne doit pas être discutée !

C'est dans ce cas très binaire, soit c'est autorisé et là vous ne dites rien, soit c'est interdit et c'est NON ! c'est ferme, c'est implacable et non négociable. NON ! ! ! !

Le "NON" doit toujours avoir la même force, il n'y a pas de petit "non" et des "non" vociférés du à l'exaspération. "NON" doit avoir toujours la même force pour pouvoir être compris.

Gradation de la réponse à un acte interdit.

Il faut établir une échelle de réponse, simple et intelligible pour le chat. Nous vous proposons celle-ci :

- Les actes impardonnables,

- Les actes interdits,

- Les rappels à la Loi.

Déjà dans cette énumération, on constate un rapport naturel d'autorité qui va permettre au chat de comprendre vos actes d'autorités. Cette échelle de réponse doit s'appliquer pour l'éducation du quotidien. En effet, un chaton qui joue de façon trop enthousiaste et qui pendant le jeu va faire un écart de conduite, ne doit pas provoquer le même type de réponse que lorsqu'il fait un acte interdit sciemment. Mais revenons quelques instant à l'énumération.

Le niveau de réponse doit toujours être le même pour chaque acte de même type. Quand il s'agit d'un "rappel à la loi", Le "Non" ferme est une entrée en matière suffisante. Si le chat se remet immédiatement à faire le même acte interdit, on peut dans ce cas passer au grade supérieur, cette fois-ci en le prenant par le cou et en répétant le "NON".

L'ultime gradation, les "actes impardonnables" demande une réponse exceptionnelle et ne doit être mis en oeuvre que lorsque vraiment votre chat a dépassé les bornes. Braver votre autorité, CE N'EST PAS dépasser les bornes. Dépasser les bornes c'est lorsque sciemment il vous attaque et vous blesse ! La réponse doit être significativement explicite pour qu'il comprenne qu'il a dépassé les bornes de l'acceptable et que vous faite valoir votre statut d'alpha pour le remettre à sa place. C'est l'acte d'autorité ultime et qui donc par conséquent ne doit pas être déployé de façon systématique, sinon, vous n'avez plus de possibilité de démontrer votre autorité et là... vous avez perdu votre statut d'alpha !

Par ailleurs, votre chat passe beaucoup de temps à vous observer, vous n'en aurait peut être pas conscience mais il va très vite comprendre, parfois avant même que vous le réalisiez, votre état émotionnelle. Les Korat ont de particulier qu'ils sont très empathique, beaucoup plus que d'autres races de chat et au plus vous aurez d'affinités affectives au plus ce liens sera fort. Par conséquent, il devient très délicat de maintenir une distanciation nécessaire pour garder de l'autorité. C'est pour cela qu'il faut être très claire sur les façon d'exercer son autorité, car le Korat trouvera les failles.

Comprenez nous bien, faire preuve d'autorité, ce n'est pas faire de l'autoritarisme. Un acte d'autorité est une réponse et non un état. Les mamans avec leur chatons n'expriment leur autorité que lorsque les actions des chatons dépassent le seuil de tolérance. À ce moment là, la réponse est proportionnée mais indiscutable. Et le chaton s'y soumet, souvent de mauvaise grâce mais la maman pardonne. Elle pardonne mais n'hésite jamais à démontrer son autorité !

Korat Céleste


Élevage de chat
de race Korat.
Siret : 81312819600033
 
 

Adresse


Korat Céleste
28, Rue du Bois Mottin
71120 Charolles

Pour le fonctionnement et la navigation sur le site, nous utilisons des cookies...