Korat Céleste

Elevage de chats de race Korat.

Orion is resting on his hamac

Philosophie d'élevage

Principes et pratiques suivis dans notre élevage.

En propos liminaire, je tiens à préciser plusieurs choses. Il y a beaucoup d’élevage de chats et parmi ces élevages, il existe beaucoup de façon de concevoir l’élevage. Nous avons fait le choix d'adhérer aux recommandations de Timba pour participer au programme de préservation du Maew Boran et du Korat en particulier. Ce que font les autres éleveurs dans leurs élevages respectifs,  leur responsabilité morale, éthique n'est pas le but de cette article ; ce n'est pas à nous de porter un jugement ou des accusations ni d'émettre des anathèmes sur leurs pratiques. Nous posons ici en argumentant les raisons de nos choix.

Règles et principes [ Engagement moral, éthique auprès de TIMBA ] :

⊗ Health Comes First / La santé comme priorité

⊗ No Inbreeding / Pas de consanguinité

⊗ Preservation - Not Improvement / Préservation - Pas d'amélioration

⊗ Breed Genetically Diverse Cats / Élever dans la diversité

⊗ Share the Diversity / Partager la diversité


La santé comme priorité :

Il s'agit sans doute d'un des principes qui semble le plus évident, il n'y a pas vraiment de débat, la santé de nos chats est un élément primordiale pour leur bien être. La Chatterie est suivie par notre Vétérinaire d'élevage conformément à la législation en vigueur. C'est pour cela que c'est le premier des cinq principes et qu'il passe avant toutes autres considérations. 

Oui mais...

Certaines pratiques peuvent mettre la santé d'une lignée en péril, c'est aussi dans cette esprit là que cette règle est la première car il ne s'agit pas seulement de la santé des chats dans la Chatterie mais aussi de la santé des descendants et donc de l'héritage que l'on laisse ou que l'on partage avec d'autres !

L’élevage et l’eugénisme, les 4 points suivants expliqués :

C’est un problème très complexe et dont l’énoncé est pourtant très simple. Cependant, avant d’aborder le fond du sujet, il convient de préciser quelques petits points.

L’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à transformer le patrimoine génétique d’une espèce, concrètement, il s’agit sur plusieurs générations de sélectionner les individus qui correspondent le plus à notre interprétation subjective d’un « standard ».

Le « standard » est une succession de normes qui définissent, ce que dans le domaine de l’élevage, nous appelons « la race ». On comprend bien qu’en théorie, le principal travail d’un éleveur de « race » serait donc de travailler intensivement à ce que les individus qu’il élève soient conformes aux « standards ».

On comprend, dans ce cas, tout l’intérêt, sur le papier, d’une sélection eugénique dans un élevage de « race ».

Mais…

Cette pratique pose un certain nombre de problèmes, qu’ils soient d’ordre moral, sanitaires et même éthiques. En effet, si on prend un peu de recul, la « nature » met en œuvre elle-même une forme d’eugénisme que vulgairement on appelle « la sélection naturelle ». Cependant dans le cadre d’un élevage qui s’adosse sur une vision rigoriste du « standard », il ne s’agit plus de sélectionner les individus qui auront toutes les caractéristiques pour pouvoir perpétuer l’espèce dans de bonnes conditions, mais au contraire de sélectionner des individus qui répondront avant tout à des critères esthétiques définis arbitrairement (et donc pas forcément fonctionnels à savoir survivre et perpétuer).

Avec l’intensification des pratiques eugénistes dans les élevages, on constate de plus en plus les problèmes monstrueux qui découlent du fait d’effectuer des sélections uniquement sur des critères subjectifs d’esthétisme  [Ndlr: cardiaque, respiratoire, osseux, etc...]. En effet, on constate une augmentation systémique du nombre de maladies génétiques chez les individus élevés [Ndlr : HCM, PKD, etc...]. Ces maladies ne sont pas liées qu'à des problèmes exogènes (alimentation, environnement, etc.) mais surtout dues à des sélections irraisonnées qui ont abouti à une altération irréversible du patrimoine génétique.

Le meilleur exemple d’une « race » ayant subi des dommages irréversibles dans son patrimoine étant le Persan.

Nous considérons que notre rôle d'éleveur n'est pas de jouer à forcer l'évolution et nous réfutons l'intérêt de cette pratique.

En cela, pour nous le standard ne doit pas être un absolu à atteindre mais un cadre général qui défini le périmètre de la race. Ce n'est en aucun cas un objectif mais bien un périmètre dans lequel la diversité prime. Par exemple ce n'est pas parce que le standard définie les pieds du Korat comme ovale que l'on doit absolument sélectionner que les chats qui ont les pieds parfaitement ovale pour le programme de reproduction, la perfection est une illusion, une dangereuse illusion ! 

J'ai pris cette exemple des pieds mais bien évidemment, il en va de même pour tout les éléments du standard.

C'est pour ces raisons que Timba exige de la part des éleveurs participant à son programme de préservation de ne pas utiliser les pratiques visant à "améliorer" par des mariages consanguins la race car le Korat étant une race naturel, l'objectif est de préserver la diversité et non de sélectionner en vu de répondre à des critères discriminant qui appauvrirait la diversité de la race.

Le partage de la diversité connait cependant une restriction, celle de respecter les règles ci dessus. En effet, nous ne pouvons partager notre travail avec des éleveurs qui ne respectent pas les principes fondamentaux nécessaires à la préservation de la race par leur pratique intensive de sélection en vu par exemple d'obtenir un type.

Nous sommes persuadé,  y compris dans le cadre de concours, et il s'agit d'y faire opérer une révolution, que l'on peut élever dans la diversité avec le respect des 5 principes cités et concourir mais pour cela il faut opérer un changement profond de mentalité notamment lors des jugements, ce qui, hélas n'est pas à l'ordre du jour. C'est une des raisons qui fait que nous ne sommes pas présent dans des circuits de concours.

Korat Céleste


Élevage de chat
de race Korat.
Siret : 81312819600017
 
 

Adresse


Korat Céleste
27, Rue Sigorgne
71000 Mâcon