Korat Céleste

Elevage de chats de race Korat.

Isis songe...
Isis songe...
Isis se réveille...
Isis se réveille...
Jūza n'ha Amon-Sül du Korat Céleste
Jūza n'ha Amon-Sül du Korat Céleste
Portrait d'Isis...
Portrait d'Isis...
Le chat de race Korat, un compagnon adorable !
Le chat de race Korat, un compagnon adorable !

Voyager en avion avec son Chat.

Planifier votre voyage :

Que ce soit en cabine ou en cargo, voyager pour un animal demande un peu de préparation, contrairement au train ou on peut quasiment voyager au pied levé, en avion c’est un peu plus compliqué que cela. La première étape, si vous voyagez avec votre compagnon, c’est d’acheter vos billets, mais prenez garde, chaque compagnie a des règles spécifiques, c’est bien jolie de trouver un billet pas cher mais si la compagnie qui gère votre vol ne permet pas le transport d’animaux (c’est le cas de certaines compagnies lowcost) bah vous ne pourrez pas lui faire prendre l’avion. Il faut aussi bien regarder les équipements que la compagnie exige, en règle générale, il faut que la caisse de transport ait des dimensions maximales spécifiques. Par ailleurs, elle doit permettre de ne pas laisser échapper des fuites (ndlr : d’urine par exemple). Elle doit aussi être verrouillable car contrairement à la photo sur l’article, votre chat n’aura pas le droit de sortir de sa caisse de transport !
 
Enfin il y a des restrictions de poids...

Règles sanitaires :

Consultez votre vétérinaire avant de prendre l’avion ! Là non plus, on ne peut pas prendre ce dossier à la légère. Même si on peut occasionnellement constater un certain laxismes lors des contrôles dans les faits, se faire prendre avec un animal qui n’est pas en règle et très pénible pour vous et votre compagnon. Par conséquent, il vous faut vous assurez que ses vaccins soient à jour, que votre chat ai un Passeport Européen et qu’il soit identifié par transpondeur RFID (les tatouages ne sont plus autorisé depuis le 1er Janvier 2016). Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’ambassade du pays de votre destination, qui vous renseignera sur les lois en vigueur et d’éventuelles spécificités, vous épargnant ainsi le risque d’une mise en quarantaine à l’arrivée .

Un chat ça paie son billet mais pas que :

Une fois que vous avez le billet pour vous, vous devez appeler la compagnie aérienne pour la prévenir de la présence d’un chat sur le vol. En effet, il y a un loup, les compagnies Aériennes n’acceptent en cabine qu’un nombre limité d’animaux et en générale jamais des chats et des chiens en même temps. Par conséquent, pour qu’il puissent prendre votre vol, il faut que la compagnie l’accepte, du coup, acheter son billet sur les sites de booking est un pari sérieux, mieux vaut directement choisir une compagnie et aller au guichet... ce qui risque de vous coûter plus cher.... hélas...
 
Si toutes les conditions sont réunies, la compagnie va vous faire signer un papier qui vous engage à respecter certaines règles. L’une des plus grinçante concerne le remboursement à frais réel des dégâts occasionnés par votre compagnon. Un pipi sur un siège d’avion : entre 12 à 15000€ (si si vous avez bien lu ! ) du coup, il vous faut vraiment une caisse de transport qui assure et l’équiper d’un tapis d’incontinence (vous savez comme les serviettes hygiénique à la sphaigne qui absorbe tout blablabla) et il vous en faut en rabs dans votre sac en cabine ainsi qu’un sac à fermeture hermétique pour mettre les serviettes souillées ! car oui, vous pouvez aussi pendant le vol vous prendre une prune... une taxe pour nuisance olfactive...
Avant d’embarquer, allez immédiatement au guichet faire savoir que vous transportez un chat, vous rentrerez dans l’avion le premier avant la classe Business / Affaire / Premium-de-mon-cul !
 
Après tout les emmerdes, faut bien avoir quelques avantages  Enfin, n’hésitez jamais à solliciter le personnel de bord pour vous assurer du bien-être et du confort de votre chat ! En plus les hôtesses seront trop ravie “oh qu’il est trop trognon !” et autres phrases du genre qui va provoquer de leur part une sollicitude qui n’est pas désagréable

Pendant le vol :

La, c’est non négociable, le chat ne peux pas sortir de sa cage de transport, en cas d’infraction, la compagnie peut financièrement vous pénaliser voir vous exclure du prochain vol ! Votre chat doit donc pouvoir boire et manger, par conséquent, avant le décollage il doit déjà avoir à sa disposition ce dont il aura besoin. Bon... j’ai jamais vu un Korat casser la croûte pendant les voyages mais il faut quand même prévoir. Par ailleurs, pour la nuisance olfactive induit par la bouffe. Croquettes only ! ! ! Votre compagnon aime s’exprimer, pensez à demander à votre véto un calmant voir un somnifère, un chat qui chante un Requiem pendant le vol est en plus d’être socialement gênant peut très vite dégénérer, pensez à demander un billet qui donne sur l’allé centrale, c’est beaucoup plus pratique en cas d’incident !

Quelques astuces pour finir :

N’oubliez pas de prendre un collier et une laisse, car lors des contrôles (d’une société mondialisée paranoïaque ) avant d’embarquer, votre chat devra être sorti de sa caisse et tenu dans vos bras pendant que celle-ci est passé au rayons X !
 
N’hésitez pas à signaler la présence de votre chat auprès de tout les équipes aéro-portuaire ! Gardez les papiers de votre chat à porté de la main, ça vous fera gagner beaucoup de temps ! Assurez vous d’avoir des correspondances pendant votre voyage qui vous laisse une sérieuse marge de temps entre chaque vol, ça évitera le stresse de devoir parcourir les distances parfois immense entre deux zones d’embarquement et de stresser inutilement votre chat ! N’hésitez pas en embarquant dans l’avion à faire savoir à toutes les hôtesses et au commandant de bord la présence de votre chat ! Confirmer 3 jours à l’avance à la compagnie que votre chat sera bien du voyage ! 
 
Les cages de transport Cabrio, sont parfaites pour les vols long courrier, le tiroir pour la nourriture et l’eau est amovible sans avoir besoin d’ouvrir la cage : https://www.domainedeschats.com/sac-de-transport/64-cage-de-transport-cabrio-gris-chaud-022517507810.html

La litière... une problématique non négligeable !

Parce que le chat est un être vivant, il va y avoir une question importante à se poser quant à la gestion des déchets qu’il va générer. La problématique est d’autan plus importante que dans la plupart des cas votre jeune compagnon va se retrouver à vivre dans un écosystème clos (ndlr : appartement, loft, etc...). Le chat génère 3 types de déchets qui ont des problématiques différentes ; les poils, l’urine et les fèces vont donc nécessiter une approche différente et générer des nuisances spécifiques. Les poils vont petit à petit saturer votre environnement, c’est par l’hygiène de la maison qu’ils vont être évacués. Nous vous conseillons un bon aspirateur cyclonique type Dyson. Il n’y a pas vraiment de problèmes et ce type de déchets n’est pas franchement valorisable (quoique... j’ai connu une personne qui avait un angora et qui collectait les poils de son chat pour garnir des petits coussins brodés...).
 
Mais passons aux choses sérieuses. Les déchets les plus désagréable.
 
L’urine du chat contient différent composés dont de l’ammoniaque et elle est très fortement odorante, même avec un nettoyage avec des produits d’entretien de super marché, l’odeur persiste. Les fèces des carnivores strictes comme la chat, puent. On ne peut rien y faire c’est une conséquence directe du régime fortement carné dont à besoin le chat. Certaines marques de croquettes vont vous vanter que votre chat aura des fèces moins odorantes mais en réalité c’est soit faux soit la qualité nutritive de la nourriture s’en retrouve fortement dégradée ! Donc au final, si on donne une nourriture de qualité qui répond au besoin de son chat....ses fèces puent !
 
Se pose alors le problème de la litière, et là... comme dans beaucoup de domaine on peut trouver tout et n’importe quoi et parfois même des produits qui frisent l’hérésie pour l’environnement !

Level 1 : Le bac

L’option la plus simple et qui est généralement celle opté par les adoptants n’ayant jamais eu de chat et de se procurer un bac simple. Il existe des bacs couverts ou plus élaborés mais basiquement le fonctionnement est le même : un récipient qui contiens de la litière...
 
AH AH ! on y viens à la litière ! ! !

Level 2 : La litière

Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons ensemble un point sur la fonction de la litière. Celle-ci n’a à la base qu’une seule fonction. Permettre au chat de pouvoir enterrer ses déchets, car le chat (ndlr : en général...) n’aime pas laisser derrière lui ses déchets visibles. Dans la nature, il va donc les recouvrir en grattant le sol (ndlr : et se transformer en terrassier....) . Dans notre écosystème humain, la litière va lui permettre de faire exactement la même chose. Ainsi votre chat aura “l’impression” que ses traces seront camouflés et il pourra ensuite continuer à patrouiller sereinement son territoire.
 
C’est pour cela aussi qu’il ne faut SURTOUT PAS se dépêcher d’enlever ses fèces une fois qu’il est sorti du bac mais attendre que l’attention de votre chat soit passé à autre choses sinon vous allez le perturber et ça....c’est pas une bonne idée ! Mais voilà... comme il faut laisser les fèces dans le bac un peu de temps de que celles-ci puent et qu’en règle général, nous les bipèdes, on aiment pas trop les trucs qui puent, les industriels dans un soucis altruiste (LOL ! ! ! ! ) se sont penchés sur ce problème en nous proposant des produits miracles que bien sûr ils vont nous faire payer une fortune !
 
Alors là je dis STOP tout de suite. Méfiez vous comme de la peste des éléments de langage du marketing et des promesses fabuleuses de ces litières à la durée prolongée qui déchirent.
 
Pourquoi ?
 
Pour deux raisons, la première est d’ordre sanitaire, garder une litière longtemps c’est accumuler dans son environnement des composés issu de la décomposition de l’urine et des fèces, en gros des bactéries qui, parce que le chat est un terrassier de bac à sable, vont se retrouver dans l’atmosphère de votre habitation et donc venir contaminer d’autres surfaces ! La deuxième raisons est d’ordre pratique, au plus vous attendez l’heure fatidique et inexorable du nettoyage du bac, au plus l’opération sera douloureusement infâme à réaliser. Donc utiliser une litière qui vous promet de durer 15 jours grâce à ses super pouvoirs (chimiques) va vous infliger la double peine de contaminer votre environnement et de rendre ultra pénible cette étape.
 
Le double effet kisscool de ces litières c’est qu’en prime votre chat risque de faire ses besoins ailleurs car lui, il va bien sentir que là c’est juste plus possible avant que les super pouvoir de cette litière magique aient cessé de faire effet !
 
Du coup... bah c’est dépenser de l’argent pour rien !
 
Un chat va à la litière 2 à 3 fois par jour, donc au bout de 3 jours c’est borderline et au bout de 6 c’est insupportable ! Donc pour les gens sensibles, la litière se change 2 fois par semaine, pour les autre une fois ; ce qui veux dire que vous allez changer 52 à 104 fois par an la litière donc nettoyer le bac, le désinfecter / désodoriser et que vous allez charrier 2 à 5 kg de litière par semaine soit environ 100 à 200 kg de litière par an ! ! !
 
Du coup, au plus la litière est basique, au moins elle coûte cher

Level 3 : Les geek ont proposé une solution : La litière auto-nettoyante et Lavable !

L’idée est de ne plus avoir à se palucher le transport et de limiter le nettoyage de la litière et de faire des économies. Par ailleurs et c’est le bonus de limiter l’impact écologie de ces déchets difficilement revalorisable. C’est l’option que nous avons opté pour la chatterie, je vous laisse faire le calcul... 5 chats * 200kg...par an... une tonne pour les adultes et je ne parle pas des périodes avec chaton ou la litière est changée pour des raison sanitaire 3 fois par jour.... voilà ! -_-
 
On a frisé les 2 tonnes une année.... TERMINE ! ! ! !
 
Si vous voulez en savoir plus sur cette litière, on a écrit un article qui en décrit le fonctionnement : https://www.domainedeschats.com/content/6-la-litiere-automatique-catgenie
 
Sans prendre en considération l’aspect économique qui est non négligeable, les déchets se retrouvent dans les égouts et donc son inclus dans le processus de recyclage des eaux usées humaines. Voilà, bien sûr la CatGenie à un coût d’achat important au départ mais elle est rentabilisée en 2 ans. Notre première Catgénie à maintenant 5 ans et fonctionne très bien ! les économies ne sont pas que d’ordre financier mais aussi d’ordre physique et l’impact environnementale des chats est bien plus réduit !
 
Evidemment, ce système nécessite une installation spécifique mais franchement nous on aime !

En conclusion :

Si vous ne pouvez pas avoir de CatGenie, prenez un bac à litière le plus simple possible et facile à nettoyer et choisissez une litière tout aussi basique de préférence en gravier.

Sociabilisation des Chatons Céleste à la musique : Le programme

Episode I : L’antique au Classique

On commence doucement la sociabilisation des chatons avec la musique : aujourd'hui on va écouter ensemble des morceaux de musique du 13ème, 15ème et 16ème siècles (en incursions dans le 17ème). Du pur classique donc avec entre autre, Guillaume Dufay, Gilles de Binche, Mozart (le Pink 😖), J.B. Lully, Marin Marais, J.S. Bach, etc...
 
3 bonnes heures de musique devrait suffire pour couvrir cette période. 🤔
On commence doucement, le brutal viendra plus tard ! 😅
 

Episode II : Le Romantisme

 
Aujourd'hui, on va attaquer la période Romantique avec Schubert, Mahler et Strauss (à petite dose celui là !) puis un peu de Chopin (pareil à petite dose), l'incontournable Liszt (avec la notamment la Campanella), Brahms (parce qu'il le vaut bien ! 😏) et Berlioz of course ! Puis au sautera directement et rapidement chez les Post Romantique comme Saint-Saëns, Fauré...
Puis Rachmaninov, ah ça, ils vont apprendre à le connaitre, Lui
Je vais passer assez rapidement avec Debussy, Ravel et Boulez et Schaeffer et on aura fini la page "Musique Classique" pour se diriger vers le brutal !
Mais ça ça sera un autre épisode, celui là est déjà assez dense comme cela !
 

Episode III : Le classique Moderne et Contemporain

Episode un peu particulier aujourd'hui, car avant d'attaquer la partie chevelu et brutal, je voulais aborder quelques compositeurs célèbres du XXème siècle pour leur contribution au cinéma. Ainsi, les chatons vont écouter du Maurice Jarre (Lawrence d'Arabie), John Williams ( Star Wars & Jurrassic Parc), Hans Zimmer (Gladiator), Basil Poledouris (Starship Trooper - hunt for Red October), Joel Goldsmith (Stargate), James Horner (Avatar). Il y a beaucoup de musiques symphoniques pour le cinéma, dans le prochain épisode on commencera rapidement à introduire la musique par groupe depuis les années 60 et non plus par genre !
 

Episode IV : Baby, I got the blues...

Avant d'aborder le chapitre V, il faut que les chatons soient familiarisés avec certains piliers comme le Blues, la Country (avant les années 50), et d'autres styles voisins dans leur version historique (la Country moderne... ne sera pas abordé)...
Du coup B.B King et Chuck Berry pour commencer, je sais c'est un peu réducteur mais c'est un genre tellement immense qu'on pourrais y passer des semaines ! 🙄 Bon, un peu d'Elvis Presley et de Johnny Cash et Jerry Lee Lewis, Jimmie Rodgers, Bill Monroe et Lester Flatt pour la country. On fini l'épisode IV avec House of the rising Sun dans une version originale (?) (de Tom Clarence Ashley et Gwen Foster) puis la reprise (excellente) par The animals !
 
Et là on a fait le tour des fondations de ce qui va suivre dans l'épisode V !
 
Ah je préviens pour la suite, Je déteste Johnny, Cloco, Goldman et la variétoche française produites des années 60 à 2018 (je crois que l'un des pires pour moi c'est Cabrel qui provoque en moi une Frénésie Potence V pour ceux qui ont joués à Vampire The masqarade ça doit leur parler, pour les anciens disons que cela me met dans un état de Berzerker (https://fr.wikipedia.org/wiki/Berserk) qui aurait été privé de sommeil pendant 8 jours et qui doivent repousser une invasion barbare). A part quelques artistes comme Higelin, Trust, Noir désir, Thiéfaine, et Gainsbourg qui font figure d'exception mais toujours à dose homéopathique.
 
Donc on va rester sérieux et rester concentré sur des vrais productions musicales et non les blagues inaudibles qui ne font que repomper / françiser (mal) / plagier un répertoire qui à la base à une vie propre. Désolé pour les fans de gens là si parmi mes deux adoptants, il y a des amateurs, les chatons auront la possibilité de les connaitre avec vous ! 🤔
 

Episode V : Rock sur toutes ses formes

Aaaah enfin on commence les choses sérieuses !
On avait terminé avec The Animals, on va embrayer avec The beatles, Bob Dylan et les Rolling Stones pour commencer. Ensuite, Les Doors, The velvet Underground et Janis Joplin avec une incursion de Frank Zappa !
A ce stade une chanson de Reggae de Bob Marley : Heathan parce que voilà. Ensuite un peu de Pink Floyd et un gros dossier sur Jimmy Hendrix et The Who.
 
Maintenant, on a balisé la voie vers la pierre angulaire, Le groupe qui va être la clef de voûte de tout ce qui se fera ensuite : LED ZEPPELIN ! ! ! ! 🧐
Parce que tout ce qui viens après sera écouté dans les épisodes prochains
 

Episode V Bis : Temple of Rock

Led Zeppelin, encore parce que ce groupe est un parfait pivot des différents styles qui suivront. Une branche vers le rock, une branche vers la disco, une branche vers le néo Celtique et un branche vers la musique Orientale et vers le Reggae.
C'est aussi un groupe qui représente parfaitement la "libéralisation des meurs musicales" et le début de l'expérimentation au delà des laboratoires, l'utilisation des samplers et des premiers synthétiseurs (pas de David Bowie sans Led Zeppelin par exemple ni de Depeche Mode). Bref, Même la Soul et son avatar le Rap ont un peu de cette héritage (c'est dire !). Il est sûr aussi que dans cette "oeuvre de sociabilisation" je fais aussi des choix arbitraires en fonction de mes préférences.
Les épisodes qui vont suivre seront principalement dans le style musical que je préfère, le rock et ses avatars chevelu
Du coup, la transition est toute trouvée : Deep Purple et Scorpions !
 

Episode VI : NO FUTUR ! ImI

Il est temps d'attaquer la période rebelle, avec pour commencer : Ramones, les Sex Pistols, et The Clash, Patty Smith, La souris déglinguée, Trust, les Beruriers Noirs et une dose de The Who en piqûre de rappel !
Prochain épisode : la New wave of British heavy metal !
 

Episode VII : Loud and Heavy !

Le bon, la gratte et le Heavy ! Allez on commence avec Iron Maiden, mais à haute dose !  Ensuite un panachage de beaucoup de groupes comme : Avantasia, Ayron, Metallica, Guns 'n Roses, Paradise Lost, Rammstein, Synergy, Theater of tragedy, AC/DC, Apocalyptica et tant d'autres...
Là, je ne détail pas les genres et les sous-genres, du son, du son et encore du son
Bon comme je suis un grand amateur d'Iron Maiden, ils en ont écoutés pas mal, en ce moment j'écoute pas mal les albums de la période 83/88 après une session importante de la dernière période très prog'
Le prochain épisode : L'electro / House / Techno et autre trucs synthétique 🙄
 

Episode VIII : La musique synthétique

Il ne s’agit pas de couvrir tout ce qui se fait dans ce style, donc on va rester dans les classiques, un peu de Jean Michel Jarre, de Vangelis et quelques classique comme Orbital, Cold Storage, etc... Episode IX : Musique du monde Musique Celtique, musique arabo andalouse, musique asiatique (si si) !
 

Episode X : Surdose de coup de cœur

Bah là on remet des doses !

Voilà, avec ces dix épisodes, les chatons ont couvert une grande partie des styles musicaux de ces 40 dernières années. Le but étant de sociabiliser les chatons avec les sons et les musiques afin que cela contribue à leur stabilité émotionnel car la musique est perçue comme une agression sonore et les habituer très jeune permet de les sociabiliser et ainsi mieux supporter nos goûts musicaux et ainsi être moins stressé.  
  • 1
  • 2

Korat Céleste


Élevage de chat
de race Korat.
Siret : 81312819600033
 
 

Adresse


Korat Céleste
28, Rue du Bois Mottin
71120 Charolles

Pour le fonctionnement et la navigation sur le site, nous utilisons des cookies...